Sécrétions vaginales sur le gland ou petite blessure du penis

Question

Bonjour et bravo pour se mélange d'humour et de renseignement :

J'ai plusieurs questions concernant les contacts sans pénétration.

Je souhiatais savoir si les situations suivantes sont contaminantes :

  1. Sécrétions vaginales d'une femme HIV + en contact avec le gland par l'intermédiaire de la main (masturbation croisée par exemple) ?

  2. Sécrétions vaginales présentent sur la main et misent en contact avec une blessure rougie sous le penis ?

  3. Faut il un minimum de quantité de sécrétion vaginale ?

  4. Faut il une blessure saignante et ouverte + une quantité de sécrétions vaginales importante ?

En fait dans les faits, le fait de retirer un preservatif avec une main entraine souvent la présence de sécrétions vaginales sur cette dernière, si ensuite on se masturbe donc avec des sécrétions vaginales sur les doigt y a t il un risque.

Je suis perdu car l'une de vos réponse à un francais qui disait qu'il avait mis des sécrétions sur une blessure ouverte était qu'il fasse un test alors que certains de vos collègue en anglais disent pour une situation similaire que le risque est juste théorique.

Merci pour votre aide.

j4OUBLIAIS? BONNE ANN2E

Answer

Bonjour,

Nous ne devrions pas perdre de vue les moyens principaux d'empêcher la transmission du VIH:

  1. L'utilisation du préservatif toujours pendant la pénétration vaginale ou anale.

  2. Quant à l'injection de drogue, l'utilisation d'une seringue neuve à chaque fois.

  3. Eviter le contact des fluides corporels contaminants (le sang et les secrétions sexuelles) avec les muqueuses (le vagin et le rectum).

Comme tu peux voir, les scénarios dont tu parles ne décrivent pas les principaux moyens de transmission du VIH. Cela étant, toutefois, s'il y a des circonstances atténuantes pendant le contact que tu as décrit, telle une blessure ouverte et saignante en contact avec un fluide corporel contaminé par le VIH, oui, il est théoriquement possible que la transmission puisse se produire. Mais je ne connais aucun cas documenté de séroconversion attribuée à ce moyen de transmission.

Comme toujours, si on s'inquiète, on fait le test. C'est simple.

Bonne année à toi aussi.

Dr. Bob