Primo-Infection Grosse ou petite Grippe ?

Question

Hello Doc,

J'étais quasiment arrivé à me persuadé que je ne courais aucun risque (masturbation sperme seché), mais voilà qu'à la semaine 3 une sorte de pharyngite légère me tombe dessus.

Du coup j'ai une faible douleur de (temps à autre) à la déglutition, des ganglions (non-permanent) au cou de la taille d'une bille de plomb (<1 cm) et des raideurs dans la nuque (assez constants). Pas de fièvre, rare sont les maux de tête, je me sens globalement bien (pas de fatigue), pas de ganglions à l'aine, ni ailleurs. Pas de Rush cutané... Mais une nouvelle période de stress ....

De là, voici mes deux questions :

  1. Dans le cadre d'une primo-infection, les symptômes qui l'accompagnant sont-ils généralement marqués (GROS ganglions, un peu partout);(GROSSE fièvre >=38) ou peuvent-ils se manifester de manière discrète. D'autre part, les symptômes peuvent-ils isolés ou vont-ils le plus souvent de pairs ?

  2. Si durant cette période de croissance potentielle du virus, une autre maladie apparaît (Pharyngite par ex.) mais qu'elle ne se manifeste que modérément, peut-on en déduire que le système immunitaire est "en forme" et donc qu'une infection HIV est peu plausible ?

Merci d'avance

Answer

On estime qu'entre 50 et 70% des personnes séropositives subissent une primo-infection symptomatique. On observe des symptômes plus ou moins sévères. Parmi les symptômes, la fièvre est le plus commun (96% des cas). On voit des ganglions (74%), une pharyngite (70%) et une éruption cutanée (70%). Ces pourcentages nous disent qu'il est plus commun que les symptômes aillent de paire que seuls.

Ta deuxième question implique qu'une infection par le VIH existe déjà : Si durant cette période de croissance potentielle du virus (le VIH) . . . . Cependant on ne peut déduire qu'une infection par le VIH est peu plausible, si elle existe déjà.

Bonne chance et bonne santé.

Dr. Bob